Vous êtes ici : Accueil » Environs » Tensions sur le chemin de Saint-Jacques (suite)

Tensions sur le chemin de Saint-Jacques (suite)

D 26 octobre 2016     H 15:31     C 0 messages


Nous apprenons du quotidien Centre Presse de Rodez que, ça se confirme, tout ne se passe pas au mieux sur le chemin de Saint-Jacques, ce qui a pour conséquence un début de désaffection que le journal constate également.

En question le bizness du pèlerinage, avec la multiplication des conflits entre les gîtes commerciaux et les gîtes associatifs, comme ici en Haute-Loire à Saint-Privat d’Allier où l’an dernier un hébergement du réseau associatif Donativo a été obligé de fermer par les autorités. On le sait, il n’est jamais bon dans ce département d’innover et de marcher à contre courant des petites habitudes établies dont certaines plus détestables que d’autres. Ce ne sont pas les politiciens en place, au département et à la région, qui vont faire évoluer les altiligériens, bien au contraire. On les conforte. Une longue tradition d’immobilisme depuis... les béates de nos villages.

Bien entendu et nous n’avons pas de scrupule à en remettre une couche, les marcheurs en quête d’une spiritualité récréative, oublieux de leur carnet à composter dans chaque chapelle, qui se dirigent vers le sud ouest, Toulouse et au delà auront tout bénéfice à emprunter le premier chemin vers Compostelle, celui de l’antique voie gallo-romaine de la Via Bolena qui relie Lyon à Toulouse et Bordeaux sans détours. Cette dernière route est bordée de sites naturels, sauvages ainsi que d’hébergeurs sympas, prêts à partager leurs productions fermières à des prix extrêmement corrects.


Voir en ligne : Des tensions sur le chemin de St-Jacques...

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps