Vous êtes ici : Accueil » Accès » Nouvelles ferroviaires : festival d’Aurillac à un euro, grèves à répétition (...)

Nouvelles ferroviaires : festival d’Aurillac à un euro, grèves à répétition les vendredis...

D 30 juillet 2012     H 18:33     A mko     C 0 messages


agrandir

Coups d’oeil en plein milieu d’été sur l’offre "train" de la ligne Clermont-Ferrand Marseille :

- Les trés mauvaises expériences : elles se multiplient si l’on en croit les nombreuses personnes qui ont essayé d’utiliser le train à partir et à destination d’Alleyras ces derniers temps. On nous parle de grèves à répétition systématiquement les vendredis, pour mieux enquiquiner les usagers qui vont ou partent de chez eux en fin de semaine. On nous parle de bus de remplacement qui ne desservent plus Alleyras sans en avertir les voyageurs qui découvrent la surprise une fois dans le bus ! On nous parle de trajets Langogne Alleyras en passant par Langeac avec à la clé des retours en taxi ! On nous parle d’arrêts du bus de remplacement impossibles ni à Landos, ni à Costaros pour permettre à ceux qui le peuvent de se faire rapatrier chez eux en voiture. Merci la SNCF.

- Les bonnes nouvelles : la région Auvergne quant à elle fait tout ce qu’elle peut pour favoriser l’utilisation de ses TER et propose l’aller retour au festival de théâtre de rue d’Aurillac pour les jeunes de 16 à 25 ans à un euro du 22 août au 26 août inclus ! Absolument aucune excuse donc, pour ceux qui ne connaissent pas, de faire l’expérience au moins une fois du meilleur festival en France pour de vrais évènements populaires, trés souvent d’excellente qualité, dans une ville des plus accueillantes. On est encore loin des lignes TER à un euro pour tous de la région Languedoc Roussillon, mais encore un effort et on va peut-être y arriver !

- Les ’non’ aménagements de la gare d’Alleyras : tout le monde l’a constaté, si les trains TER s’arrêtent désormais dans notre gare toute l’année, à notre demande, et nous remercions la région Auvergne de sa réaction rapide, aucun aménagement et entretien n’a été fait :

- l’unique quai en mauvais état n’a pas été refait,
- l’accès à l’abri voyageurs s’effectue toujours depuis la route via quelques marches aménagées dans un talus herbeux,
- il n’y a pas de passage de voie aménagé pour les voyageurs qui viennent côté commerces,
- il n’y a pas de borne automatique de billets et nous sommes obligés d’acheter les billets au contrôleur embarqué,
- il n’y a aucun affichage électronique d’informations permettant de connaître en temps réel les éventuels retards ou annulations.

Un peu d’investissement pour une halte un peu plus sécurisée et pratique ne serait pas un luxe, on en conviendra, mais du domaine d’un entretien normal.

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps