Vous êtes ici : Accueil » Environs » Haute - Loire ouest : le fiasco démographique continue dans le haut Allier (...)

Haute - Loire ouest : le fiasco démographique continue dans le haut Allier et le Gévaudan

D 31 décembre 2021     H 15:44     A mko     C 0 messages


agrandir

L’absence de politique de revitalisation, de politique économique, touristique, environnementale ainsi que d’accueil des populations extérieures dans notre beau département auvergnat s’avère catastrophique et continue de faire des dégâts dans l’ouest altiligérien. La démographie n’y cesse de chuter selon les derniers chiffres INSEE pour 2019.

Contrairement à ce qui se passe chez nos proches voisins de Lozère dans la partie centre et nord où l’excédent migratoire permet de "stabiliser" la population à 76604 âmes, rien de tout ça ici et même dans la région de Brioude, économiquement plus proche des bassins d’emplois du Puy de Dôme, on peut constater une baisse de -0,1% .

Et que dire des gorges de l’Allier et du Gévaudan où par exemple Langeac recule de -9 % et Saugues tombe à - 5,8% ?

La croissance de la Haute Loire en berne

Avec 227 570 habitants en 2019, le chiffre pratiquement inchangé depuis 2013, stagne désormais à quasiment 0% de croissance, au sein d’une région en augmentation moyenne forte de + 0,6 % par an depuis 2012.

Mais il y a toujours pire que nous : on régresse aussi dans le Cantal (- 0,3 %) et l’Allier (- 0,4 %).

Et en haut Allier, Gévaudan ?

L’exemple de Costaros, siège de la communauté de communes du Pays de Cayres Pradelles, et celui de Pradelles, même territoire, sont typiques de l’absence de volonté politique d’aller de l’avant et de renverser la vapeur économique. Que ce soit au niveau du conseil départemental ou de la structure elle-même.

En chute libre donc pratiquement toutes les communes de la CCPCP :

Costaros
Evolution 2013-2019 en %: -14,7
Saint-Haon
Evolution 2013-2019 en %: -12,7
Pradelles
Evolution 2013-2019 en %: -9,3
Landos
Evolution 2013-2019 en %: -4,3
Alleyras
Evolution 2013-2019 en %: -4,3
Cayres
Evolution 2013-2019 en %: -0,4

Aussi celles de la com com des Rives du Haut Allier :

Langeac
Evolution 2013-2019 en %: -9
Thoras
Evolution 2013-2019 en %: -8,6
Saugues
Evolution 2013-2019 en %: -5,8

Et celles du brivadois :

Brioude
Evolution 2013-2019 en %: -0,7

Des pistes pour enrayer ?

D’abord on ne peut pas s’appuyer sur le tout agricole dans ce territoire, de très gros efforts doivent être réalisés aussi dans les autres secteurs y compris environnementaux. Le sénateur Guy Vissac l’avait compris, lui qui avait lancé le Parc Naturel Régional des gorges de l’Allier, scandaleusement arrêté en fin de parcours par le nouvel arrivant à la région en 2015 qui obéissait sagement aux lobbies de l’agriculture intensive et de quelques considérations électorales.

Vivre dans un territoire non pollué et à la nature préservée est un des seuls échappatoires pour attirer les urbains candidats au retour à la campagne. On le voit depuis la crise épidémique. La Haute Loire sur ce point semble avoir échappé à ce flux bienfaiteur qui ravit d’autres lieux sans doute plus accueillants.

Pour nous faire mentir quelques rares exemples de hausse

Ces communes doivent être prises en exemple :

Saint-Préjet-d’Allier
Evolution 2013-2019 en %: 8,8
Saint-Jean-Lachalm
Evolution 2013-2019 en %: 6,1
Monistrol-d’Allier
Evolution 2013-2019 en %: 2,4

Plus globalement

Voici le listing par arrondissements, cantons et communes de la population légale en 2021 suite au recensement de la population :

PDF - 142.6 ko

Voici aussi la croissance démographique du département jusqu’en 2016. La situation est semblable en 2021 : Le Puy et la vallée de la Loire sont attirés par le bassin stéphanois et voit leur population augmenter. Le Haut Allier et le Gévaudan sont abandonnés : la population y régresse fortement. Le brivadois est plutôt attiré par le bassin économique clermontois : presque stabilité. [source INSEE]

PNG - 412.6 ko

Encore plus intéressant, les projections du ministère de la transition écologique pour 2030 : on voit oui que le haut Allier, le Gévaudan et le brivadois n’ont que peu de chance de s’en sortir si on laisse les choses courir :

JPEG - 212.4 ko

Un constat partagé par tous mais on en reste là

Aucun acteur politique aux commandes ne réagit efficacement. On baisse les bras.

Ceux qui refusent d’accepter la mort de leur territoire pourront consulter un excellent dossier des services préfectoraux : Le schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public pour 2024 qui fait un bilan total et global des situations dans la Haute Loire d’une façon très claire. Et donc devrait ouvrir des perspectives.

La conclusion de tout ceci appartiendra à chacun.

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

le temps

sur twitter