Vous êtes ici : Accueil » Alleyras » Charte du PNR Sources et Gorges du haut Allier : Alleyras exclue des (...)

Charte du PNR Sources et Gorges du haut Allier : Alleyras exclue des projets, c’est acté. Tous nos voisins sont servis [MAJ][Réponse de Guy Vissac]

D 1er octobre 2014     H 09:36     A mko     C 7 messages


agrandir

Exclue des projets et des aides structurelles. C’est une confirmation. Nous le pressentions déjà il y a plus de six mois dans cet article qui avait fait un peu de bruit, Alleyras récolte ce qui n’a pas été semé, l’absence de collaboration de la précédente équipe municipale avec les équipes du SMAT pour la préfiguration du parc, et la nouvelle en six mois n’a semble-t-il pas fait bouger les lignes.

Une des seules solutions maintenant pour se démarquer est de rentrer en résistance et l’équipe municipale DOIT se poser la question du RETRAIT du projet et du REFUS DE SIGNER cette charte qui l’exclue. Ou alors de changer la situation D’EXTREME URGENCE s’il n’est pas trop tard.

[Première mise à jour du 2 octobre]

Il n’est pas dans nos intentions d’attaquer qui que soit dans cet article rédigé à chaud. Mais Alleyras ne peut se permettre aujourd’hui DE NE PAS ETRE EPAULEE et fortement. Plusieurs petits signes montrent qu’à plusieurs niveaux la situation devient alarmante. Alleyras a besoin d’AIDE et ne peut plus être hors jeu. C’est un cri.

[Article du 1er octobre]

Hier à Saint-Haon avait lieu pour la deuxième fois une rencontre publique sur le projet de charte du PNR, projet qui n’en est plus un, il est bien ficelé et le paquet sera soumis au vote in extenso des communes, des départements, des 2 régions et de l’état très bientôt, en 2015. Les choses seront figées pour 12 ans. Pas de retrait possible, pas de nouvelle entrée de commune.

Pourquoi cette réunion à Saint-Haon ? Et pourquoi pas à Alleyras qui n’en a pas accueilli une seule ? La réponse nous a été apportée à l’issue des trois heures de présentation : tenir une assemblée à Alleyras était trop risqué, la commune ne fait pas partie des "29 villages remarquables" qui seront aidés de multiples façons, à tous les niveaux y compris architectural et financier pour faire progresser leurs projets d’amélioration.

Très mal annoncée, uniquement par un petit papier scotché sur la porte de la mairie cette réunion de trois heures fut captivante. On notait la présence de la majorité des conseillers municipaux de la commune, du maire et de quelques habitants bien informés (c’est-à dire des voisins de la mairie). Pour les intervenants : le conseiller général Guy Vissac, président du SMAT (en logo), Luc Blondel vice-président du conseil général 43 qui travaille sur le projet depuis 2011 puis Lionel Roucan de la région Auvergne.


De nombreux camemberts pour expliquer la charte, ici le financement où l’on voit que la région donne la plus grande partie, et que, merveille, elle n’aura que la moitié des voix pour les décisions. Quelle générosité ! Ce qu’on oublie de dire c’est que ces fonds proviennent en grande partie de l’Europe, absente directement pour les décisions

Nous vous invitons à écouter les 3 heures de cette réunion que nous avons enregistrées en deux parties. C’est long mais pour tous ceux qui s’intéressent à notre petit pays c’est un moment rare où toutes les questions importantes sont abordées, de la ligne des Cévennes, de la gestion des plages, de la téléphonie mobile, du haut débit, jusqu’à la présence du loup... On a eu d’ailleurs l’impression que le PNR était LA SOLUTION à tous les maux tant la présentation fut convaincante.

Ce sera la solution sans doute, sauf pour Alleyras.

- Première partie d’1 heure 41 (télécharger le fichier audio OGG de 22 Mo) [Firefox et Chrome lisent directement le OGG]
- Dernière partie d’1 heure 14 minutes (télécharger le fichier audio OGG de 12 Mo)

[2ème mise à jour du 2 octobre]

Au cours des questions du public après la présentation une personne du Nouveau Monde est intervenue déplorant que plus aucun train ne s’arrêtait à de la gare de Chapeauroux et qu’il devait amener des personnes prendre le train à Langogne. Nous n’avons pas réagi sur le coup pour ne pas que le débat tourne au pugilat, mais voici notre réponse : Monsieur, avant d’aboyer des contre-vérités en public on s’informe, au moins à sa gare ou sur Internet. Le collectif des usagers des transports du Haut-Allier, et lui seul, a réclamé et obtenu que depuis 4 ans tous les TER s’arrêtent à Chapeauroux, Alleyras et Monistrol. Ces gares disposent donc au minimum de 4 arrêts tous les jours toute l’année. Les TER vont à Nîmes ou Clermont comme le Cévenol, bénéficient de correspondances vers Marseille et Paris et mettent strictement le même temps de trajet.

Sont intervenues aussi plusieurs personnes d’Alleyras qui ont déploré les difficultés de correspondances dues au délai de 3 minutes laissé pour le changement de quai à Clermont Ferrand avec le TEOZ de Paris. C’était il y a plus d’un an. Ici encore le collectif des Usagers des transports du Haut Allier et lui seul, a alerté et obtenu de la SNCF que ce temps soit porté à 13 minutes dans un sens et 5 minutes dans l’autre et ce depuis l’automne 2013.

On aimerait que de temps en temps notre travail soit un peu reconnu.

Nous avons demandé à l’issue de la réunion à Luc Blondel le pourquoi de cette situation. Il nous répondit, avec un peu d’hésitation, qu’ Alleyras ne satisfaisait pas aux critères de village remarquable.

La définition officielle issue de la charte : Les villages remarquables sont des villages au patrimoine bâti et culturel important (vernaculaire et monuments historiques) et qui ont conservé un caractère architectural et paysager illustrant leur entité paysagère et une inscription de qualité dans leur site.

Alors les voici les villages remarquables :

- Lavaudieu
- Vieille Brioude
- St Ilpize
- Villeneuve
- Chilhac
- Lavoûte-Chilhac
- St-Cirgues
- Domeyrat
- Chanteuges
- St Arcons d’Allier
- Prades
- St Julien des Chazes
- Charraix
- Esplantas
- Grèzes (la Clauze)
- Pradelles
- Pébrac
- Monistrol d’Allier
- Séneujols
- St-Privat d’Allier
- Le Nouveau monde
- St-Paul de Tartas
- Cheylard l’Evêque
- Luc
- Rocles
- Chasserades
- Chambon-le-château
- Croisances
- Laval-Atger
- Thoras

Ils y sont TOUS nos voisins (en rouge) ! Qui peut croire que Séneujols, Laval Atger, Croisances, Chambon le château ou même le Nouveau Monde, ont un meilleur patrimoine bâti et culturel que la commune d’Alleyras ? C’est ridicule à en pleurer.

A noter que nos voisins de Chapeauroux ne feront volontairement pas partie du PNR, en face, le Nouveau Monde, commune de Saint-Haon, oui.

Les habitants d’Alleyras attendent des réponses.

La question de l’accueil dans la commune de la maison du parc ne se pose même plus : Luc Blondel nous a précisé que rien n’était décidé et que l’emplacement de la maison du parc serait décidé après l’ouverture du parc. Mais bien sûr ! Il va y avoir des investissements énormes et des projets architecturaux partout ailleurs et la maison du parc et ses 18 permaments pourrait s’installer dans la seule commune en dehors du mouvement. Enfumage.

Pour vous faire une meilleure opinion voici :

- le document complet de la charte (243 pages bonne lecture mais tout est précisé).

- et la synthèse embellie et très incomplète.

- le site web du PNR.

[Réponse de Guy Vissac]

Nous recevons aujourd’hui 3 octobre la réaction du président du SMAT que nous remercions. Mais pas vraiment de réponse sur la question du choix des villages qui seront structurellement privilégiés, ce qui est l’objet de notre article :

J’ai pris connaissance de vos remarques. Permettez moi d’abord de regretter que, présent à la réunion de Saint Haon, vous n’ayez pas participé par vos questions à la discussion.

Vous estimez Alleyras oublié ? NON ! ni hier, ni aujourd’hui.

Hier :

Alors que le village de vacances était en vente j’ai personnellement négocié le prix de transaction en me rendant chez son propriétaire la Caisse d’Allocations Familiales en Seine Saint Denis. Le SMAT a fait son travail ensuite afin que le Village de Vacances existe et soit un élément fort d’Alleyras.

Le train :

Nous avons agi TRES fortement auprès de la SNCF, de RFF, des régions avec l’Association de Défense de la ligne des Cévennes pour que cet axe ferroviaire ne ferme pas. Et nous avons gagné. sur ce sujet. Le SMAT a également fait son travail et dans la création du train touristique et dans le repositionnement des arrêts en gare de Pont d’Alleyras. Dans le projet de Parc cette action prend une place importante. Le fait d’être reconnu PNR aidera dans les négociations et actions à "redorer" l’existence et les services de ce parcours entre le Massif central et la Méditérannée. Ce combat continue, je vous invite à y participer.

Bien d’autres interventions ont servi Alleyras, et le serviront encore.

Aujourd’hui :

Nous avons tenu au printemps une réunion importante à Alleyras avec ses représentants, ceux de la région et du département, élus et économiques, lors de la visite des rapporteurs nationaux de notre projet de Parc. Nous avons voulu qu’ils se rendent sur un des sites emblématiques des Gorges de l’Allier. Saint Haon a été choisi pour la réunion du 30 Septembre, comme lieu de rassemblement de la Communauté de Cayres Pradelles. Croyez bien qu’il n’y a aucune intention d’écarter ni Alleyras , ni les autres communes. Nous reviendrons sûrement à Alleyras.

Je vous informe qu’ à la demande du Maire, cet été j’ai pris contact avec un opérateur de la téléphonie mobile afin d’améliorer le réseau sur la commune et la vallée, également entretenu le Directeur régional de la SNCF de certains dysfonctionnements.

Permettez moi, Monsieur Gouttebroze, sans pour autant douter des intérêts louables que vous portez à Alleyras, d’exprimer ceux que je porte depuis toujours à notre territoire du Haut-Allier. Le principe général pour défendre et développer notre Région très rurale (ce qui n’est évidemment pas péjoratif) Vallée et Plateaux de l’Ouest et du Sud de la Haute Loire, ce n’est pas en tirant vers le bas que nous réussirons, mais au contraire viser vers le Haut par les sentiments et actions qui peuvent l’aider dans son devenir.

A ce principe s’ajoutent la solidarité nécessaire à créer les conditions d’un projet réaliste et soutenu par les organismes qui ont les capacités d’apporter les contributions, notamment financières, à le faire vivre : Régions - départements - Europe. C’est dans ce cet esprit que par le Parc Naturel régional, nous ( ensemble ) porterons un projet de territoire. J’aimerais convaincre sur cela. L’économie et la vie sur le Haut-Allier en dépend. Sans projet de Territoire, ce que nous représentons à l’aune de la France et de l’Europe resterait bien éloigné des réalités de notre temps. La marque Parc à elle seule nous identifie.

Personnellement ma carrière publique se terminera en me mobilisant pour le Parc Naturel régional, je pense vraiment travailler pour notre territoire. Je serai heureux si par vos écrits vous pouviez aider nos compatriotes à en saisir l’intérêt général.

Sincèrement, Guy VISSAC

3 Messages

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps