Vous êtes ici : Accueil » Alleyras » Décembre 1910 : le dossier de la Fontaine lavoir de Gourlong est (...)

Décembre 1910 : le dossier de la Fontaine lavoir de Gourlong est bouclé

D 4 novembre 2017     H 22:24     A mko     C 0 messages


agrandir

Monsieur Michon, Ingénieur agronome des Améliorations agricoles de Brioude vient de terminer son "mémoire explicatif" qui décrit le système de captage, d’amenée d’eau de 730 mètres puis de la fontaine et du lavoir.

Gourlong en 1910 compte 40 habitants "possédant 40 têtes de gros bétail et 200 têtes de petit bétail".

Le projet de la fontaine est participatif : il est créé une association syndicale qui regroupe les donateurs en argent et en nature. Le coût chiffré par l’ingénieur s’élève à 7400 francs.

Ce dernier faisant partie du Ministère de l’Agriculture c’est lui qui va remettre le dossier au Préfet de Haute-Loire, donc à l’état, afin de bénéficier d’une subvention. Il note en effet que "la dépense par habitant est considérable, 185 francs par tête. Le sacrifice à exiger grèvera lourdement le budget des cultivateurs de Gourlong". Ces derniers dans leur souscription volontaire ont pu réunir environ 600 francs.

Coupe de la galerie de 700 mètres

Il est prévu que l’ensemble de la fontaine soit élevé en pierres de taille "de Volvic ou autre" précise l’ingénieur, et qu’il soit doté d’un pavage sur 1,5 mètre de large.

Après avoir longuement énuméré et précisé la qualité des matières à employer, leur origine obligatoire et la manière de les traiter et installer, à la fin du document l’ingénieur lance l’appel d’offres aux entrepreneurs qui devront "présenter leurs certificats de capacité délivrés par les hommes de l’art". Le syndicat des habitants de Gourlong est déclaré maître d’oeuvre des futurs travaux. Après choix de l’entreprise celle ci aura dix mois pour les mener à bien.

Depuis quelques années la fontaine ne distribue qu’un mince filet d’eau.

La nouvelle équipe municipale s’était engagée à faire les travaux nécessaires pour rétablir un débit normal. C’est ce qu’elle a fait en début de mandat mais a conclu que la source s’était plus ou moins tarie et qu’il serait difficile de revenir à un fonctionnement normal.

Cette conclusion ne satisfait évidemment pas les habitants de Gourlong qui assurent que non le captage n’est pas fautif et qu’il s’agit bien d’un problème de transport. Un devis de travaux pour le rétablissement aurait été fait qui aurait été refusé par la commune.

En attendant un dénouement qui tarde on peut peut-être conseiller aux gourlonnais de se tourner vers le financement participatif, c’est très tendance. Ils réuniraient certainement beaucoup plus que les 600 francs collectés par le syndicat en 1910.

Liens utiles :
https://www.kisskissbankbank.com/
https://fr.ulule.com/

La fontaine de Gourlong objet d’une installation plastique lors du festival Sauvage en octobre 2016

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps