Vous êtes ici : Accueil » Accès » Translozérienne : toutes les traverses de la ligne remplacées. Et le Cévenol (...)

Translozérienne : toutes les traverses de la ligne remplacées. Et le Cévenol ?

D 26 avril 2012     H 00:00     C 0 messages


La Translozérienne c’est la section de voie ferrée qui part de Labastide St-Laurent les Bains vers Le Monastier, 77 kms, et qui dessert Mende. Etonnant de voir dans le reportage de France 3 diffusé ce mardi 24 avril 2012 que RFF est capable d’investir dans le remplacement de toutes les traverses sur ses propres deniers. Nous regardons ici dans la vallée du Haut Allier l’évolution de cette ligne presque jalousement : un premier point déjà c’est que les gares du parcours sont desservies par 6 arrêts par jour, un autre point c’est que la pression qu’exerce le conseil régional Languedoc Roussillon avec son projet de parcours TER à prix unique, un euro, est importante et oblige RFF à faire des travaux.

Quand la section de la ligne Cévenole entre Langogne et Prades sera-t-elle rénovée pour que les trains puissent y rouler à plus de 50 kms / heure ? Quand pourra-t-on espérer un retour de l’utilisation du train par une volonté de mettre tous les parcours TER auvergnats à un euro ? Les régions financent énormément les infrastructures et le matériel ferroviaire dans ce massif central et certainement ailleurs. Il ne leur en coûterait pas grand chose de plus pour subventionner les parcours voyageurs dans ses TER.

Voici le script du reportage de France 3 Languedoc Roussillon :

On l’appelle la Translozérienne, c’est la ligne de chemin de fer qui relie le Monastier à la Bastide en Lozère, une ligne de montagne qui nécessite beaucoup d’entretien. Près de 6000 traverses vont être changées.

C’est le plus haut réseau exploité par RFF, réseau ferré de France, la voie de chemin de fer atteint l’altitude de 1215 mètres sur la plaine de Montbel ce qui a valu au translozérien le surnom de ligne du toit de la France. Autant dire que même si le trafic est réduit sur cette ligne ferroviaire qui relie le Monastier à Labastide la voie fatigue. Ce n’est pas moins de 5800 traverses qui sont en train sans jeu de mot d’être mises en place.

Murielle Borreas, responsable SNCF Lozère :
Ce chantier s’étale sur deux mois. Il a débuté fin mars et il doit durer jusqu’à mi mai. Donc on remplace 5800 traverses entre le Monastier et Mende.

Et ce sont de nouvelles traverses en bois qui sont mises en place. Le profil des rails dit à double champignon ne permet pas l’emploi de traverses en ciment. Autre difficulté travailler sur le chantier tout en permettant une libre circulation des trains.

Hilaire Hautien, responsable RFF :
Sur un chantier comme ça la difficulté c’est d’arriver à concilier l’opération d’entretien avec les circulations ferroviaires et sur un chantier comme ça on essaye de garder quand même une circulation ferroviaire le matin et le soir pour desservir le domicile travail.

Le coût des travaux est estimé à 1,3 millions d’euros intégralement financé par Réseau Ferré de France.


Voir en ligne : La video du journal de France 3 LR

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

en bref


dans la presse


recherche


infolettre

naviguer par mots


le temps